Prix chaîne-de-télé-et-lit-de-camp

Publié le par Bertrand



Figurez-vous que j'ai eu un prix.

Non, pas moi personnellement. Moi je n'ai pas de prix, c'est bien connu (ahem...).

En fait, j'ai eu une récompense. Une statuette. Un truc à mettre sur la cheminée.
Sauf que ça ne va pas être possible pour deux raisons. La première c'est que je n'ai pas de cheminée, et la deuxième c'est qu'il est virtuel, ce prix (et assez laid, il faut bien le dire). Tellement virtuel que la personne qui me l'a décerné est actuellement en fuite quelque part entre la Suède et la Turquie.
Bon, virtuel ou pas, grosse plaisanterie ou pas, ça fait plaisir de recevoir le prix Arte y Pico (rigolez pas, c'est son nom, je n'y suis pour rien). Seulement voilà, il y a un os dans le gaspacho andalou.
C'est comme dans le jeu du "chat" (ça tombe bien, tiens) et dans tous ces trucs qui circulent sur internet : maintenant c'est à moi de refiler le bébé récompenser des blogs créatifs et originaux.

[NDR : Alors là, normalement, les lecteurs qui me connaissent bien sont déjà en train de s'envoyer en l'air des mails pour parier sur "le fera-t'y, le fera-t'y pas ?" Ca y est, les jeux sont faits ? Rien ne va plus...]

Ben non, je ne vais pas le faire. Pas forcément par esprit de contradiction (quoique...) mais juste parce que c'est mission impossible Monsieur Phelps. Des blogs que j'aime, y en a autant que des chansons nazes dans la discographie de Frank Michael. Plein. Trop. Et la plupart n'ont pas besoin de prix pour être connus et/ou appréciés. Et puis, de vous à moi, il y aurait forcément le blog de ma soeur et l'on m'accuserait d'être de parti pris (Arte y Pico, dois-je vous le rappeler).

Alors finalement, je ne vais en remettre qu'une, de ces horribles statuettes. A ce grand canaillou de STAN. Ca le consolera de n'avoir pas obtenu la ridicule breloque du festival de Romans (entre ce bidule et mon Arte y Pico, vraiment, y a pas photo !).
Parce qu'il me faut bien avouer que j'aime ce qu'il fait, cet enfoiré de Stan. Depuis le temps que je patiente dans cette chambre noire suis rentré dans son univers, j'ai eu quelques fous rires mémorables dont un qui mit gravement en péril l'intégrité de mon boxer propre, sur la reprise d'une chanson de cette grandissime artiste aujourd'hui disparue : Diam's.
Bref, ce mec est bourré d'imagination autant que de folie.
Et ça non plus, ça n'a pas de prix.

A la tienne, Tiger !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fred 10/09/2008 14:32

Oui c'est bien ça (la même chose que chez ta frangine)J'sais pas ce qu'il y a en ce moment, je n'arrive plus à mettre des lecteurs mp3 qui fonctionnent.

Bertrand 10/09/2008 14:39


Un complot judéo-maçonnique, sûrement...


Fred 09/09/2008 19:25




Bertrand 10/09/2008 08:16


Chez moi ça ne marche pas. Mais je me doute un peu de quoi il s'agit...


Vieux Félin 09/09/2008 11:28

Non, mis cause toujours

Bertrand 09/09/2008 11:45


Tu préfères que je chante ?

De profundis...


Vieux Félin 09/09/2008 09:51

J'ai que deux mots à dire: con gratte

Bertrand 09/09/2008 09:54



T'as des morpions ?



Tiger 08/09/2008 21:11

T'es un fou toi, t'es un gros fou-fou...En même temps, qu'ajouter à ça quand tu as tellement raison ? De la part d'un Tonton, ça me touche autant que ça me flatte, tu sais ça, sale enculé de ta race ?On boira des liqueurs prohibées si on se croise à Paris dans les 3 semaines qui viennent, je pense qu'on a des trucs à se dire. "Edredon", par exemple. ps: je veux récupérer ce trophée maintenant hein, tu te démerdes mais je le veux en solide. 

Bertrand 09/09/2008 08:59


Avec plaisir. A Paris ou plus près, rigolo, parce qu'en Metz et Strasbourg, y a quand même pas une galaxie, nan ? (Ah si, merde, y a le Galaxy
d'Amnéville...)
Pour le trophée, si tu veux le récupérer, faudra me faire une gastroscopie, muhahahaha !

Ah ! et au fait : "Tabouret".
Et paf !